Contactez-nous au 07 77 25 65 67

Accompagner le vieillissement
par le maintien de l’autonomie des personnes âgées

Fruit d’une expérience éprouvée de plusieurs années, cette nouvelle formation a été élaborée
en concertation par des professionnels du secteur ainsi qu’avec des seniors et leurs proches. 

Elle a pour objectif d’apporter aux professionnels du secteur médico social des moyens concrets
et pratiques d’accompagnement, en rapport avec la réalité du terrain.

Des besoins grandissants

En 2030, les plus de 65 ans seront plus nombreux que les moins de 15 ans… Et d’ici 2040 les plus de 65 ans augmenteront de 45%, les plus de 80 ans de 72% et les centenaires de 314%… 

Le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies neurodégénératives, le besoin de relayage des proches aidants ont contribué au développement des métiers de l’autonomie et à l’émergence du secteur de l’aide à domicile.

Un défi de taille

La France est aujourd’hui confrontée à un problème de taille : celui du vieillissement de la population, et des conséquences humaines et économiques qu’il entraîne. Il s’accompagne inévitablement d’un défi qui fait l’actualité : la perte d’autonomie et sa prise en charge.

Prévenir les risques
liés à l’âge

La certification « Accompagner le vieillissement par le maintien de l’autonomie des personnes âgées » vise l’acquisition de compétences permettant aux professionnel.le(s) du secteur médico-social d’identifier les facteurs de risque de perte d’autonomie de la personne âgée, de lui permettre de s’épanouir par la continuité de sa vie citoyenne et sociale, et également d’être un lien de confiance et de communication avec la famille. 

Pour plus de 85% des personnes âgées, le domicile correspond au « chez soi »:  un espace de sécurité et d’intimité qui s’étend au quartier, et aux liens de proximité : les voisins, le pharmacien, le boulanger, etc.

Avec l’émergence des sociétés de services à la personne, rester chez soi est aujourd’hui de plus en plus facile. Le rôle du professionnel n’est pas de pallier à la perte d’autonomie mais bien de maintenir au maximum l’autonomie de la personne âgée.

Une volonté affirmée
du maintien à domicile

Pourquoi cette formation ? 

La dépendance n’est pas une fatalité : sur 10 personnes âgées qui décèdent en France, 6 n’ont pas connu de perte d’autonomie. Nous pouvons donc agir !   

Aujourd’hui nous savons qu’il est possible de retarder la survenue de maladies neurodégénératives ou autres troubles cognitifs en appliquant des mesures de prévention au quotidien : équilibre alimentaire et hydratation, stimulation intellectuelle et lutte contre la solitude, prévention auditive, visuelle et bucco-dentaire …

Il y a donc une corrélation entre le niveau d’accompagnement d’une personne fragile autonome et l’âge d’entrée dans la dépendance. Plus une personne âgée est accompagnée tôt, plus le risque de chute et l’apparition de troubles cognitifs reculent. Les personnes âgées accompagnées vivent donc plus longtemps et en meilleure santé.

L’accompagnement du vieillissement